Tai Chi Chuan - Gu Qi Dao - Boxe Chinoise/Martial - Méditation - Santé - Épée du Tai-Chi - Styles - Inscription 2020

Le Tai Chi Chuan est l'art de développer la force au sein de la souplesse "l'aiguille d'acier dissimulée dans du coton".

Sa technique repose sur des principes scientifiques et philosophiques très anciens visant à harmoniser le corps et l'esprit avec l'environnement qui nous entoure en développant un ensemble de techniques souples qui améliorent la santé et permettent de se défendre.

Le styleYang :

Il existe quatre grands style de Tai Chi Chuan: Chen, Yang, Wu et Sun. Le style Yang codifié et diffusé au début du XXè siècle (vers 1930) par Yang Chen Fu, est la forme la plus répandue au monde.
Elle se caractérise par des postures arrondies et pleines, paisibles et fermes, détendues et tranquilles, et des mouvements légers, vifs et circulaires. La position du corps est centrée et alignée dans l'axe et les postures peuvent être hautes, moyennes ou basses selon l'âge, l'attente et la condition physique du pratiquant.
Lae caractère modérée du style Yang le rend facilement accessible à tous. C'est l'une des raisons pour laquelle il est largement diffusé à travers le monde.

Aspect santé :

Des années de constatations au cours de l'histoire ont prouvé l'effet positif du Tai Chi Chuan pour traiter des maladies, préserver la santé, renforcer le corps et la condition physique ou encore améliorer les performances de ceux qui sont déjà robustes en débutant.
Améliorer sa souplesse et son équilibre, coordonner ses membres avec ses mouvements, mieux se concentrer, apaiser son esprit, arriver à avoir des mouvements plus stables et harmonieux sont autant d'indicateurs qui au fur et à mesure des jours permettent au pratiquant de se sentir mieux, d'avoir plus d'énergie et de renforcer sa santé.



Aspect martial :

Les mouvements hérités de la tradition martial (esquives, parades, frappes, saisies...) permettent de développer diverses qualités primordiales dans le combat telles que l'équilibre, le calme et la concentration.

fzw

Le Qi Gong est le travail du souffle, une pratique traditionnelle chinoise rattachée à la médecine.

En pratique, il s'agit de mouvements accompagnés de respiration externe et interne ; en théorie, cet art énergétique s'enracine dans la métaphysique taoïste. Le Qi Gong s'enseigne en Occident pour le développement personnel.
Le terme peut être connu sous d'autres transcriptions, Chi Kung (école anglo-saxonne Wade), ki kong (école française EFFEO), Kiko (adaptation phonétique du japonais), mais Qi Gong est la version désormais officielle dans les langues européennes (Pinyin, la prononciation nationale).
Les deux sinogrammes ?? (chinois simplifié) ?? (chinois traditionnel) associent des notions chinoises avec un sens vaste : Qi (vapeur, souffle, énergie, esprit) et Gong (attaquer, travail, exercice, discipline)1.

Origines


Le Qi Gong provient des gymnastiques taoïste de longévité. On y retrouve l'intuition chinoise du wei wu wei "agir sans agir", présente notamment dans le Dao De Jing de Lao Zi. La pratique s'est enrichie au contact du bouddhisme, elle fait partie intégrante de la médecine chinoise.
Par un ensemble d'exercices corporels et de visualisations mentales (mouvements statiques ou dynamiques, exercices respiratoires, relaxation mentale, sons, acupressions, percussions, etc.), il vise à aider les personnes à maintenir ou réparer l'équilibre entre les "énergies" des différents organes du corps. Les fondements de cette énergétique sont celles de la médecine chinoise et de l'acupuncture en particulier.

Pratique


Pour parvenir à l'harmonie du geste et du souffle, l'attention se porte simultanément sur les diverses parties du corps impliquées dans le mouvement et perçues globalement comme une unité, de telle sorte que le mouvement ne soit jamais "mécanique", mais devienne "organique". N'étant basé ni sur la force physique ni sur la performance, le Qi Gong est accessible à tous (jeunes ou moins jeunes, sportifs ou non sportifs).
Le Qi Gong est un ensemble d'exercices énergétiques basés sur une association entre :
mouvements doux, naturels, très lents et détendus ;
la respiration (respiration abdominale, régulière et profonde) synchrone avec les mouvements ;
la concentration de l'esprit qui dirige le Chi - le "souffle" - à l'intérieur du corps ;
des massages par acupression, ou massage général musculaire.

Selon ses adeptes, le Qi Gong est une voie d'épanouissement personnel, une source de bien-être et de jouvence.
Au terme d'une pratique régulière, il apporte :
plus de tonus et moins de tensions nerveuses ;
plus de souplesse et d'équilibre ;
un calme intérieur ;
une plus grande capacité de concentration et de confiance en soi ;
une meilleure conscience corporelle ;
le développement de la mémoire des gestes.


Styles pratiqués au club

"Qi Gong de l'oie sauvage"
Un Qi Gong taoïste familial traditionnel transmis de génération en génération. C'est l'un des styles les plus populaires en Chine du fait de son accessibilité à tout âge.

Yang Meijun
Yang Meijun de Pékin, 27ème héritière du Qi Gong de l'oie sauvage


Lu Gui RongLu Gui Rong
Master Lu Gui Rong - maître des styles Wu (Hao) Taijiquan, Yang Taijiquan, et Dayan (Oie Sauvage) Qi Gong

Qi Gong des huit pièces de brocart

Le Général Yue Fei (1103-1141) fut un héros national en combattant les barbares. il créa les Ba Duan Jin (huit pièces de brocart) pour améliorer la santé de ses soldats. Il fut le premier à introduire systématiquement le Wushu (techniques martiales) dans la formation des troupes. Il serait aussi à l'origine des styles de boxes : Xing Yi et des serres de l'aigle.

Ba duan jin
Les Ba Duan Jin en position debout d'après Zhou Shuguan (1895)

Les marches lentes, et postures de méditation debout


Découvrir tous les Cours



haut de la page